Revenir au début

La cellule parisienne d’Enedis gère à elle seule 1,6 million de compteurs raccordés à 10 000 km de réseau dans un contexte urbain extrêmement dense. Qastia est intervenu pour mettre en oeuvre leur nouvel outil tactile de gestion des opérations de maintenance.

La cellule de maintenance de ce réseau dotée d’un outil rudimentaire de suivi a cherché à acquérir un nouvel outil digital. Qastia a été notifié dès le démarrage du projet afin de travailler directement avec le métier et de produire le nouvel outil. Dans ce contexte, Qastia a fourni une prise en charge totale du projet avec l’engagement à mi-temps d’une ressource métier côté Enedis :

  • Analyse fonctionnelle du besoin pour définir l’orientation de l’application à fournir aux utilisateurs,
  • Rédaction des spécifications fonctionnelles avec le métier,
  • Développement de l’application en 6 mois en utilisant la méthodologie Scrum et renégociation du contour fonctionnel pour se focaliser sur le MVP,
  • Livrable de l’application et de la documentation complète pour la gestion et la maintenance.

L’application est maintenant en production et les opérationnels sont totalement satisfait de la nouvelle solution.


Edouard Monier, Responsable Agence Télécom ENEDIS Paris : « Qastia nous a aidé à mettre en oeuvre notre projet de bout en bout : nous avons pu nous appuyer sur leur expertise dans la construction des spécifications techniques et fonctionnelles. Qastia s’est ensuite chargé de réaliser en 6 mois en mode Scrum l’application. Cela nous a permis de visualiser l’avancement de l’application et ajuster au fur et à mesure de la production. Le livrable et les journées de consulting en fin de projet nous ont permis de prendre en main l’application, sa gestion et sa maintenance. En résumé, Qastia nous a fourni, « clé en main », notre application tactile innovante dont nos opérationnels avaient besoin en partant des seuls besoins fonctionnels. »

Contactez-nous

Le message n'a pas été envoyé, car le CAPTCHA n'est pas chargé. Veuillez nous écrire à contact@journal3d.fr.
Une erreur s’est produite